Soonwald-Nahe

Parc naturel Soonwald-Nahe

Michel Deshaies



  Sources Liens


Créé en 2005, le parc naturel Soonwald-Nahe external link couvre une superficie de 736 km2 entièrement située dans le Land de Rhénanie-Palatinat (Kreise de Bad Kreuznach et de Rhein-Hunsrück). Il s’étend sur neuf Verbandsgemeinden, ainsi que sur une partie des villes de Bad Kreuznach et de Kirn situées aux deux extrémités ouest et est du parc.

Centré sur les hauteurs boisées du Soonwald, l’extrémité nord-est des crêtes du Hunsrück, qu’il incorpore en totalité, il englobe aussi la basse vallée de la Nahe entre Idar-Oberstein et Bad Kreuznach.

Peuplement
Avec environ 144 000 habitants le parc naturel Soonwald-Nahe est l’un des plus densément peuplés de la Grande Région puisqu’on y compte en moyenne 196 hab/km2. Mais la répartition du peuplement est extrêmement inégale en fonction des différences de potentialité des milieux. La population est très concentrée dans la basse vallée de la Nahe où la ville de Bad Kreuznach (43 000 habitants) et le Verbandsgemeinde de Bad Münster regroupent plus d’un tiers (environ 52 000 habitants) de la population du parc sur à peine 10% de la superficie.


Carte : Parcs naturels

Parcs naturels

Michel Deshaies, Université de Nancy 2

 

Aussi, la densité moyenne de cette partie du parc atteint-elle 730 hab/km2. A l’autre extrémité, les hauteurs humides du Soonwald aux terrains peu fertiles sont désertes, le peuplement se concentrant dans les vallées principales et au pied de la crête boisée, le plateau s’étendant au nord du Soonwald étant toutefois assez fortement peuplé.

C’est ainsi que les densités de peuplement des Verbandsgemeinde du nord du parc dépassent tout de même les 120 hab/km2. Elles sont même un peu plus fortes que les densités des deux Verbandsgemeinde du sud-ouest du parc (Bad Sobernheim et Kirn Land) qui ne dépassent pas 115 hab/km2.

La partie centrale (VG de Stromberg et de Rüdesheim) est par contre assez fortement peuplée avec des densités moyennes atteignant 145 hab/km2.   

Les paysages
Sur une superficie relativement réduite, les paysages présentent une grande diversité, tant du point de vue du cadre naturel que des paysages ruraux résultant de la mise en valeur agricole des potentialités des milieux.

Les forêts couvrent presque la moitié de la surface du parc, essentiellement dans la partie nord où se trouvent les hauteurs du Soonwald, alors que le sud vers la vallée de la Nahe, est essentiellement agricole avec un important vignoble sur les versants bien exposés de la Nahe.

Bien que l’altitude du Soonwald n’excède pas 657 m au Ellerspring, le relief du parc est particulièrement accidenté en raison des contrastes lithologiques et de l’importance de l’encaissement des vallées affluentes de la Nahe qui se jette dans le Rhin à Bingen, à moins de 80 m d’altitude.

Aussi, les dénivellations dépassent-elles fréquemment 200, voire même 300 m et donnent l’impression d’être en moyenne montagne malgré la faiblesse des altitudes. Si la Nahe coule dans une large vallée à méandres qui concentre une grande partie du peuplement du parc, les vallées affluentes du Simmerbach et du Guldenbach, qui coulent transversalement à la crête du Soonwald sont des gorges étroites.

Les hauteurs boisées du Soonwald dominant le plateau agricole du Hunsrück
Photo : © M. Deshaies 2010

1) Waldböckelheim et le vignoble de la Nahe
2)
Le Rotenfels dans la vallée de la Nahe, près de Bad Münster
Photos : © M. Deshaies 2010

Les grands ensembles naturels du parc
Les grands ensembles paysagers présentent une succession de bandes orientées nord-est – sud-ouest conformément à l’organisation générale du relief. On peut ainsi distinguer quatre ensembles :

- La partie nord du parc s’étend sur le plateau schisteux du Hunsrück et présente un paysage agricole où les cultures prédominent.

- L’essentiel de la surface du parc s’étend sur les barres de quartzites boisées constituant le Soonwald (Ellerspring 657 m), séparé par la vallée du Simmerbach du Lützelsoon. Toute cette partie du parc forme des solitudes forestières, localement marécageuses, interrompues par de très rares clairières, qui contrastent avec un peuplement relativement dense sur les lisières du massif et dans les vallées bordières.

Les forêts, constituées principalement de boisements de pins ont été fortement touchées par l’ouragan de 1990 qui a couché 3 000 ha, soit environ 30% des surfaces. Depuis lors, elles ont été reboisées avec des feuillus, en particulier des chênes.

- La partie sud du parc, constituée par les terrains volcaniques permiens, présente un paysage très accidenté de buttes et de plateaux avec une grande variété de paysages tantôt forestiers, tantôt agricoles, où prédominent les cultures céréalières alternant avec les paysages de vignoble. 

- La vallée de la Nahe qui coule dans les formations volcaniques permiennes forme une unité particulière. Elle frappe par sa largeur entre Kirn et Staudernheim et par ses méandres encaissés à partir de la confluence avec la Glan jusqu’à Bad Kreuznach.

C’est aussi dans cette partie avale que les paysages sont les plus spectaculaires avec des versants très élevés et même verticaux au Rotenfels à Norheim. L’élément dominant des paysages est l’extension du vignoble, même si les versants présentent  en de nombreux endroits des friches résultant de l’abandon de parcelles viticoles.

Objectifs et projets du parc naturel
L’association Naturpark Soonwald-Nahe e. V. a pour objectif de protéger et d’entretenir la nature et le paysage et d’assurer la préservation de l’équilibre naturel, des plantes et des animaux ainsi que de la diversité et de la beauté du paysage. Elle s’efforce de maintenir ou de reconstituer les caractéristiques qui permettent à la nature et au paysage d’assurer durablement leur fonction de détente pour la population.

Le modèle du parc a été défini dans les années qui ont précédé sa fondation et peut se résumer à trois mots : la forêt, le vin et le bien-être. La priorité est donnée au développement durable de la région qui doit articuler le besoin de détente avec la protection de la nature et un développement économique utilisant les sols de manière supportable pour la nature.

Aussi, le développement d’un tourisme durable autour des richesses paysagères et patrimoniales est encouragé. Le parc soutient la commercialisation de produits régionaux obtenus par une exploitation durable aussi bien agricole que forestière.
Les grand ensembles naturels du parc
Source : Parc naturel Soonwald-Nahe
Liens externes 

Parc naturel Soonwald-Nahe external link