Domèvre

KE043 Faïencerie de Domèvre

 

Faïencerie de Domèvre

1750 - 1834

F-54450 Domèvre
route de Lunéville

Faïence stannifère


Emile Decker


En 1750, Etienne Pelissier, originaire de Pexonne, obtient l’autorisation du Roi Stanislas d’ouvrir une faïencerie à l’entrée du village sur la route qui conduit à Lunéville. Pélissier vend ses droits à son frère Claude en 1761, ce dernier ne conserve pas très longtemps l’établissement, il la revend à François Waltrin, horloger à Lunéville, en 1767. Ce dernier la cède en 1769 à Gabriel Chambrette. En 1770, la faïencerie est en difficulté et elle mise en vente et revient dans les mains de François Waltrin qui la loue à Joseph Simon.

En 1794, pendant la Révolution française, la faïencerie est achetée par Charles Jacquel un marchand de faïence. Elle emploie alors quinze ouvriers. En 1811, elle possède deux fours, occupe douze personnes et fabrique chaque année environ 12 000 objets qu’elle vend essentiellement en France et en Suisse.

En 1812, Jacquel décède ; Sébastien Keller, propriétaire de la manufacture de Lunéville, achète l’entreprise et la dirige jusqu’à sa mort qui survient en 1829. La faïencerie ferme en 1834.

 

Sources


Héry, A. 1999 : La faïencerie de Lunéville. 1786-1923. Les Keller et Guérin, Vesoul, 143 p.

Saint-Dié 2003 : Catalogue de l’exposition Le décor « architectural » dans les manufactures de faïences de l’Est de ma France XVIII-XIXe siècles, Saint-Dié, 200 p.