Mansuy Pierrot

KE053 Faïencerie Mansuy Pierrot

Faïencerie Mansuy Pierrot

1730 - 1789

F-55140 Montigny-les-Vaucouleurs

Faïence stannifère


Emile Decker


Trois faïenceries sont attestées sur le territoire de Montigny-les-Vaucouleurs au 18e siècle ; ce sont de petits établissements dont il est mal aisé de préciser l’histoire car on assiste à une très grande division de la propriété par le jeu des successions.

En 1730, Mansuy Pierrot quitte Burniqueville pour créer sa propre faïencerie à Montigny les Vaucouleurs. Il obtient un privilège en 1743. Mansuy Pierrot décède en 1763 ; après sa mort, il semble que ses héritiers poursuivent la fabrication. En 1777, la manufacture est achetée par Joseph Grandemange pour 4155 livres de Lorraine. La situation est bonne : en 1778, il emploie 21 ouvriers et effectue 136 fournées.

Mais en 1780, les créanciers auprès desquels il avait effectué des prêts mais aussi son associé demandent expressément le remboursement des sommes prêtées ou investies. Grandemange ne peut faire face et choisit de s’enfuir une nuit en emportant deux voitures de faïences. La production cesse. En 1789, il est noté que la manufacture est abandonnée et tombe en ruine.

En l’an six (1798), il y a à nouveau deux faïenceries en activité : l’une emploie 14 ouvriers, l’autre huit. L’une des deux fait faillite et cesse de produire, l’autre poursuit une fabrication jusqu’en 1857.

 

Sources


Catalogue de l’exposition Faïenceries du Valcolorois. Le tesson manquant. Conseil général de la Meuse, 212 p.