Thibault

KE044 Faïencerie Thibault à Frauenberg

 

Faïencerie Thibault à Frauenberg

1785 - 1791

F-57200 Frauenberg
château de Frauenberg

Faïence stannifère, terre de pipe


Emile Decker


En 1785, Jean Thibault, fonde une faïencerie dans le château de Frauenberg près de Sarreguemines. Il va par la suite s’associer à des investisseurs : Henri Kayser, négociant de Trèves en 1788, puis Nicolas Villeroy, receveur des ventes de sel à Saint-Avold, en 1789.

Le nombre des ouvriers est de 23 en 1786 dont 12 sont manœuvres. La production est vendue dans la région mais aussi à Versailles où Thibault a un dépôt, à Paris et à Besançon. En 1789, elle fait 38 cuissons au bois et produit 45 600 pièces. Il s’agit essentiellement de vaisselle de table. Thibault demande le titre de manufacture royale mais on ne le lui accorde pas.

Il semble selon des témoignages de l’époque que le prix de vente de la production est élevé. Pierre Villeroy déclare à son frère « Je suis de retour de la capitale depuis deux jours… je dois te dire pour ton bien qu’elle [la faïence] est trop chère et cela de beaucoup pour soutenir la concurrence de la fayence anglaise qui sans être aussi belle est préférée en raison de son prix. »

Les associés décident de transférer leur établissement en août 1791 à Vaudrevange (Wallerfangen/Saar).

 

Sources


Adler, Beatrix 1995 : Wallerfanger Steingut, Sarrebruck, 2 vol.

Hiegel, C. 1977 : Les Faïenceries de Frauenberg et de Sarreguemines, Les Cahiers Lorrains t. 37, p. 121-150.