Charles Lhomme

KE086 Faïencerie Charles Lhomme


Faïencerie Charles Lhomme

1806-1827

B-4500 Huy
rue du tribunal

Faïence fine

Ecritoire, Faïencerie Charles Lhomme
Coll. et © photo : Musée de Huy
 

Emile Decker

Une faïencerie, située rue du tribunal et dirigée par la famille de Kessel est recensée dès 1806, elle ferme en 1822. L’année suivante, Charles Lhomme qui fut quelque temps tourneur à Andenne chez Becquevort et Philippe Ledoux, la rachètent.

La production est constituée de vaisselles, écritoires et d’objets des soins du corps. Ils sont peints dans un style naïf charmant par un peintre qui signe de son nom Martin Téhy. Mais la manufacture ferme déjà quatre années plus tard en 1827.

Certains historiens signalent encore la demande d’un peintre sur faïence, Martin Tuary, qui obtient l’autorisation d’installer un four dans son jardin, rue de la Motte.

Ecritoire, Faïencerie Charles Lhomme
Coll. et © photo : Musée de Huy

Plat à barbe, Faïencerie Charles Lhomme, coll. et © photo : Musée de Huy


Sources


Marïen-Dugadin 1975 : Faïences fines, p. 230

Pringiers, Baudhuin 1999 : Faïence et porcelaine en Belgique 1700-1881.Bruxelles, 208 p.

Rousseau, Valérie & Engen, Luc 2007 : « L'emploi d'une imprimante 3D en conservation-restauration : une application spécifique pour le Musée communal de Huy » dans CeROArt 1 | 2007

Willems, Jacques 1994 :« Un four de potier mérovingien tardif fouillé à Huy à la rue Godelet en 1981. » - Dans : Vie archéologique vol. 12, 42 (1994) p. 49-69

Willems, Jacques 1994 : « Note au sujet d'un four de potier du haut Moyen Âge fouillé à Huy "Batta" en 1972 « (1994) - Dans : Vie archéologique vol. 12, 42 (1994) p. 37-42


Liens externes


Rousseau, Valérie & Engen, Luc 2007 : « L'emploi d'une imprimante 3D en conservation-restauration : une application spécifique pour le Musée communal de Huy », CeROArt 1 | 2007 external link