Pulvermühle

TE204 Filature de coton de Pulvermühle

Filature de coton de Pulvermühle

1840 - 1950

L-2316 Luxembourg (Pulvermühle)

 

L'ancienne Filature de coton de Pulvermühle
Photo : S. Edelblutte, CERPA
 

Simon Edelblutte

Le cliché présente deux générations de bâtiments. Les sheds, au fond, et la haute cheminée datent de la fin du XIXe siècle, tandis que les hangars du premier plan datent de la seconde moitié du XXe. Cette usine est la SECALT (Société d'Etudes et de Constructions d'Appareils de Levage et de Traction) du groupe Tractel, un des leaders mondiaux des appareils de levages er de traction.

Installée là en 1949, elle a repris les locaux d’une ancienne filature. Celle-ci s’était développée à partir de 1840 sur le site d’un ancien moulin sur l’Alzette, ce qui en fait une des toutes premières usines du Luxembourg. Elle employait 91 personnes en 1846 dans des bâtiments à étages qui ont disparu aujourd’hui.

Elle traitait le coton des États-Unis mais dut y renoncer en raison de la guerre de Sécession et sa fabrication est alors réorientée vers la bonneterie de laine fine. Elle est rachetée en 1876 par les draperies Godchaux installées à l’amont (Schläifmillen) et se spécialise dans la fabrication de tricots, employant un peu plus de 300 personnes en 1893.

Les difficultés du textile luxembourgeois après la première guerre mondiale réduisent son personnel à 150 personnes en 1936, avant sa fermeture et sa récupération par SECALT en 1950. Tout près du cœur originel de la ville de Luxembourg, dans une vallée encaissé et verdoyante parcourue par des pistes cyclables, elle est emblématique d’un site industriel occupé depuis 170 ans et toujours actif, incluant un certain respect du patrimoine (cheminée).

 

Sources


Schumacher, J.-C. 1996: Monuments historiques de l’industrie luxembourgeoise, Luxem-bourg, Services des sites et monuments nationaux du Luxembourg