Zone frontière France / Luxembourg

 

Daniel Ullrich

      Sources Liens

 


La frontière entre le Grand-Duché et la France s’étend, côté luxembourgeois, de Schengen dans le sud-est à Rodange dans le sud-ouest du pays, et borde les départements français Moselle (57) et Meurthe-et-Moselle (54).

S’étirant sur une distance de 73 kilomètres seulement, elle est la plus courte parmi les trois zones frontalières. On dénombre néanmoins 55 stations-services dans les communes contiguës à la frontière, soit presque autant que le long de la frontière allemande (pourtant presque deux fois plus longue) et une de plus qu'au niveau de la frontière belge.

A l’instar de la région contiguë à la frontière allemande, les localités de la région présentent une surconcentration de stations essence par rapport à leur population.

Les communes de Frisange, Dudelange, Esch-sur-Alzette et Rodange sont des lieux particulièrement prisés par le tourisme de la pompe en raison de leur bonne accessibilité depuis le réseau routier français.

Carte: Tourisme de la pompe

 

Carte: Tourisme de la pompe

Daniel Ullrich, Saarbrücken

Frisange est reliée à la France via les routes nationales N53/N3, lesquelles conduisent directement à la capitale luxembourgeoise. La commune de Dudelange est desservie par deux autoroutes, l’A34/E25 en provenance de Thionville et l’A13/E29 traversant le sud du Grand-Duché d’ouest en est.

Par ailleurs, elle est accessible depuis la France (Volmerange) via la D58/D15. Esch-sur-Alzette est reliée à la France par la D18. Favorisée par sa proximité avec la Belgique, la localité de Rodange est la mieux desservie. Elle est accessible à la fois par les routes nationales françaises N52 et N18 et les routes nationales belges N88 et N88a ainsi que via le tronçon de l’autoroute A28/E411.

a) Comparaison du nombre d'habitants et du nombre de pompes à essence dans les localités frontalières Dudelange, Esch-sur-Alzette, Frisange et Rodange, au Luxembourg
b) Entrée de la localité de Frisange, en provenance de la France
,
Photo : Helfer 2009

Concernant l’équipement en stations services, la commune de Dudelange dispose de cinq stations, Esch-sur-Alzette six, Frisange sept et Rodange onze. La mise en rapport du nombre de pompes avec le nombre d’habitants des différentes localités, conduit au résultat présenté dans le tableau de gauche.

Lorsque l'on compare les valeurs obtenues avec les données relevées dans les communes contiguës à la frontière allemande, on constate que le suréquipement des localités en stations-services est certes plus faible mais tout à fait remarquable en raison de la forte densité de population enregistrée dans le sud luxembourgeois.

Le phénomène de suréquipement est particulièrement visible à Frisange et à Rodange. A titre de comparaison, l’agglomération française la plus proche, Thionville, ne compte que quatre stations essence pour une population de 42 000 habitants.

Pour obtenir des informations plus précises sur la fréquentation des lieux d’approvisionnement en carburant et des régions d'origine des clients, des recensements sur les véhicules ont été effectués dans des stations-services des communes de Rodange et Dudelange.

Avec une population de 18 295 d’habitants, Dudelange est la quatrième commune luxembourgeoise la plus importante derrière Luxembourg-ville, Esch-sur-Alzette et Differdange.

Bien que l’ampleur du suréquipement de Dudelange en stations-services soit à première vue plutôt faible par rapport à d'autres localités frontalières, la commune présente un certain nombre de particularités intéressantes, une raison pour laquelle elle a été choisie pour l’étude d’observation. Comme mentionné précédemment, la ville est desservie depuis la France par deux autoroutes et est reliée directement à la France par la D58/D15.

Le tableau révèle que la surconcentration de stations-services par rapport à la population n'est pas aussi importante qu'à Frisange ou à Rodange. Si l’on compare toutefois l’équipement des différentes stations essence, force est de constater une particularité intéressante :

La plus grande station-service luxembourgeoise contiguë à la frontière se trouve à 600 m à peine de la frontière française. Alors que les quatre autres stations de la ville sont dotées respectivement de 6 à 8 pompes, cette station Total située sur la route de Volmerange et occupant une surface d'environ 6  000 m² est équipée de manière à permettre à 29 véhicules de faire le plein de carburant simultanément.

Deux boutiques y proposent un assortiment de cigarettes, produits de tabac et, surtout, de spiritueux. Le choix de produits de café n’y est toutefois pas aussi vaste qu'au niveau de la frontière allemande : seules cinq sortes différentes de café ainsi que des dosettes de café sont proposées.

Les larges rayons de boissons alcoolisées et, notamment, de spiritueux sont spécialement adaptés à la demande des clients, pour la plupart français. Comme en Belgique, les taxes sur l’alcool sont sensiblement plus élevées en France qu’au Luxembourg (cf. boutiques des stations-services), ce qui incite les clients français à acheter ce type de produits au Luxembourg en supplément du plein de carburant.

La station est également agrémentée d’une installation de lavage de voitures et d’une station de lavage automobile en self-service. Durant la période de l’enquête, la station service fonctionnait presque continuellement au maximum de ses capacités.

En raison de sa proximité avec la frontière, il est permis de supposer conformément au postulat relatif au choix du centre le plus proche qu'une large partie de la clientèle française habitant la région fait le plein de carburant dans cette station.

Les observations effectuées dans les quatre autres stations de la ville étayent cette supposition. Un recensement des automobiles réalisé fin mars 2009 a conduit au résultat suivant :

En fonctionnant presque continuellement au maximum de ses capacités, la station a bénéficié d’une fréquentation moyenne de 254 automobiles par heure. 92,9 % des véhicules enregistrés provenaient de la France et 6,3 % du Grand-Duché, tandis qu’une proportion négligeable de 0,8 % était immatriculée en Belgique.

La majorité des véhicules recensés (81,4 %) est immatriculée dans le département de la Moselle (57) et 8,6 dans celui de Meurthe-et-Moselle (54), également contiguë au Luxembourg. Bien que la frontière du département ne soit distante que de quelques kilomètres de Dudelange, les Français résidant dans cette zone frontalière semblent privilégier les stations plus proches.

a) Station-service Total, route de Volmerange, Dudelange, près de la frontière française.
Photo : Ullrich 2009
b) Régions d'origine des véhicules particuliers fréquentant la station service Total de Dudelange, enquête réalisée par l’auteur
 

2 % des clients proviennent des départements plus éloignés de la Meuse (55) et de la Haute-Marne (52). 0,8 % sont originaires de la Vendée (85) et de la Loire (42) ; en raison de la distance relativement importante qui sépare ces départements de la frontière luxembourgeoise, ces clients ne peuvent être assignés à la catégorie du tourisme de la pompe.

Il est également à supposer que les véhicules immatriculés en Belgique (0,8 %) ne se rendent pas à Dudelange pour le seul motif du ravitaillement en carburant. Des stations bien plus attrayantes et surtout plus proches de leur résidence sont disponibles en grand nombre le long de la frontière belgo-luxembourgeoise. La proportion de clients luxembourgeois (6,3 %) est aussi faible que le long de la frontière avec l’Allemagne, ce qui corrobore la thèse selon laquelle les Luxembourgeois fréquentent en majorité les stations-services situées à l’intérieur du pays.

a) Classement selon leur zone d’immatriculation des véhicules enregistrés dans les stations-services Q8 et Aral sur la route de Longwy à Rodange, enquête réalisée par l’auteur
b) File d’attente classique de poids lourds sur la Route d'Arlon bordée de 11 stations-services, à Rodange

Photo: Helfer 2009

Une autre étude a été réalisée à Rodange, une localité luxembourgeoise contiguë à la fois à la frontière française et à la frontière belge. Située dans la région des trois frontières et comptant une population de 5 313 habitants, Rodange bénéficie de la plus grande concentration de stations-services le long des frontières franco-luxembourgeoise et belgo-luxembourgeoise.

La localité est de surcroît particulièrement desservie par le réseau routier, via respectivement deux routes nationales belges et françaises.

L’axe principal de la commune, la Route de Longwy, est bordée de onze stations-services équipées d’un total de 111 pompes : 2 ARAL, 2 ESSO, 2 Q8 situées directement l'une à côté de l'autre, 2 TOTAL, 1 SHELL, 1 TEXACO et 1 LUKOIL.

Le recensement a été effectué dans deux stations, l’une appartenant au groupe Q8 et l’autre au groupe ARAL. Ces deux stations disposent d’un équipement équivalent et sont distantes d'environ 100 mètres de la frontière française.

Les deux établissements sont équipés chacun de douze pompes et sont agrémentés d'une boutique ; la station ARAL est également dotée d’une installation de lavage de voitures.

Les produits disponibles dans les boutiques sont essentiellement des cigarettes, des produits de tabac, et surtout des boissons alcoolisées et des spiritueux. Accessoires automobiles, articles cadeaux, revues, articles d’hygiène etc. ne sont proposés qu’en quantité limitée. Le recensement des véhicules, effectué à la fin du mois de mars 2009, a conduit aux résultats suivants :

En fonctionnant à environ 90 % de leurs capacités, les stations ont bénéficié d'une fréquentation moyenne de 226 automobiles par heure. 94,7 % des clients provenaient de la France, 3,1 % de la Belgique voisine et seulement 2,2 % du Grand-Duché.

Fait non surprenant, la répartition des clients des stations de Rodange en fonction de leur région d’origine est différente en raison de la proximité du département de Meurthe-et-Moselle (54).

70,7 % des consommateurs viennent de ce département, contre 9,7 % du département de la Moselle (57) et, tout de même, 8,4 % du département de la Meuse (55), situé à l’ouest de la localité. 5,3 % des véhicules sont immatriculés dans les départements Oise (60), Paris (75), Nord (59) Rhône (69), Ardennes (08), Nièvre (58) et Bas-Rhin (67).

Il est à noter que 93 % des véhicules français ont effectué un aller-retour direct entre la France et la station, ce qui laisse supposer, même sans consultation des automobilistes, qu'ils font partie de la catégorie du tourisme de la pompe.

Concernant les clients belges, le résultat ne correspond pas à la supposition émise auparavant selon laquelle la station bénéficierait d’une large fréquentation de véhicules belges en raison de son emplacement aux confins des frontières française, belge et luxembourgeoise.

A titre d’exemple, seule une station service équipée de seulement quatre pompes a été recensée à Arlon, une ville belge de 27 000 habitants située à seulement 14 kilomètres de Rodange. Sur la route menant à Rodange se trouve une autre station dotée de six pompes.

Malgré tout, Rodange ne semble pas trop attirer les touristes de la pompe belges, ce qui laisse à penser qu’il existe des emplacements plus intéressants.

Vestiges du passé : station service indépendante à Villers-la-Montagne, une commune française située à 4 km de la frontière luxembourgeoise. Les meilleures ventes n’y sont pas au rendez-vous...
Photo : Ullrich 2008