Lorraine

L'enseignement supérieur en Lorraine

Wolfgang Bethscheider

      Sources Liens



L’enseignement supérieur français
Après la Révolution française, les universités françaises existant depuis le Moyen-âge ont été fermées. Parallèlement aux universités fondées à partir de 1808 sous l’ordre de Napoléon, qui étaient divisées en différentes facultés et proposaient de nombreuses disciplines, d’autres établissements d’enseignement supérieur d’un nouveau type ont vu le jour. Ils ne proposaient souvent qu’une seule discipline ou des filières étroitement liées et formaient des fonctionnaires spécialisés, compétents et loyaux à l’État.

Aujourd’hui, on distingue deux systèmes dans le système d’enseignement supérieur français : d’une part les universités, généralement accessibles à tous, qui comptent la plupart des étudiants, dans lesquelles tous les bacheliers peuvent s’inscrire sans à avoir passer par une présélection (une sélection se fait à l’issue de la 1ere année de médecine), et, d’autre part, les établissements aux conditions d’accès, pour lesquels les candidats doivent se soumettre à une procédure de sélection, passer des concours et envoyer un dossier de candidature et parfois passer des entretiens individuels.

Carte : Enseignement supérieur

Karte: Hochschulwesen

Wolfgang Bethscheider, Saarbrücken

UL'ancienne Université de Nancy II, Palais de l'Université, Faculté de Droit, place Carnot
Source : cc M. Baronnet

Les Instituts d’Études Politiques (IEP), les Instituts Universitaires de Technologie (IUT), les Instituts Universitaires Professionnalisés (IUP) et les écoles d’ingénieur et de commerce ainsi que les établissements dont l’inscription est réservée aux étudiants détenant déjà un diplôme d’études supérieures telles que les Grandes Écoles (École Nationale d’Administration, École Nationale Supérieure et Polytechnique) disposent tous d’un processus de sélection.

Ces établissements aux conditions d’accès forment notamment des cadres moyens et supérieurs pour l’État et les entreprises. Certains d’entre eux, notamment les plus âgés, jouissent d’une excellente renommée en tant qu’institut d’élite et assurent généralement à leurs étudiants un emploi à la sortie de l’école. Ils disposent de meilleures ressources financières et infrastructurelles que les universités.

À l’entrée des instituts d’élite, auxquels les élèves sont préparés dans des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) dans les meilleurs lycées, on observe également une sélection sociale.

Alors que les universités visent à transmettre un savoir général et parfois une spécialisation, les Grandes Écoles renommées forment plutôt des généralistes, qui disposent d’un certain savoir spécialisé et surtout de qualités dirigeantes. Pour accéder à un poste au sein de l’État et dans l’économie, le diplôme d’une Grande École renommée est souvent l’une des conditions préalables, alors que la filière étudiée est généralement d’importance secondaire. 

Bien souvent, les Grandes Écoles ne dépendent pas du Ministère de l’éducation, mais des ministères responsables. On leur reproche souvent leur faible intérêt porté à la recherche et donc le manque d’un lien entre recherche et études (Ursak 2007, Ministère des Affaires étrangères 2007).

Le paysage d’enseignement supérieur de la Lorraine
La Lorraine (2 346 000 habitants en 2014) compte environ 73 000 étudiants. Il existe de nombreux établissements supérieurs, dont les trois anciennes universités, fusionnées en 2012 pour créér l'Université de Lorraine avec 53 000 étudiants au total: L'Université Henri Poincaré Nancy I (UHP) avec 10 300 étudiants 2006, l'Université Nancy II avec 15 800 étudiants 2006 et l'Université Paul Verlaine à Metz avec 10 800 étudiants 2006. Part de l'Université de Lorraine sont aujourd'hui aussi les pôles des anciennes universités installés dans des villes plus petites de la Lorraine, par exemple à Épinal, Longwy, Thionville, Bar-le-Duc, Sarreguemines, Lunéville et à Saint-Dié.

Synthèse du système d’enseignement supérieur français
Source : Eurydice

Vue plus grande external link

1) Institut Régional d'Administration de Metz (IRA)
Photo : © IRA

2) Institut Universitaire de Technologie Longwy (IUT/UHP)
Photo :
© IUT

On trouve également quelques Grandes Écoles en Lorraine. Les écoles d’ingénieurs rassemblées depuis 1971 au sein de l’Institut National Polytechnique de Lorraine (INPL, dès 2012 aussi part de l'Université de Lorraine), jouissent d’une excellente renommée en France :

L’Ecole européenne d'ingénieurs en génie des matériaux (EEIGM) avec 400 étudiants, l’Ecole nationale supérieure d'agronomie et des industries alimentaires (ENSAIA) avec 850, l’Ecole nationale supérieure d'électricité et de mécanique (ENSEM) avec 450, l’Ecole nationale supérieure de géologie (ENSG) avec 480, l’Ecole nationale supérieure en génie des systèmes industriels (ENSGSI) avec 300, l’Ecole nationale supérieure des industries chimiques (ENSIC) avec 500, l’Ecole nationale supérieure des mines de Nancy (ENSMN) avec 700 étudiants, Télécom Nancy avec 250 et Polytech Nancy avec 900 étudiants (tous 2016). Les instituts INPL de l'Université de Lorraine ont tous leur siège à Nancy mais disposent de plusieurs pôles. 

Depuis 2000, le très renommé Institut d'Études Politiques de Paris « SciencesPo » external link dispose d’un campus en Lorraine, qui prépare au diplôme de Bachelor, le Campus européen franco-allemand à Nancy, où sont inscrits plus de 350 étudiants.

L’IEP est considéré comme une étape préparatoire à l’Ecole Nationale d'administration (ENA) external link et prépare au concours de l’ENA external link avec siège à Strasbourg.

A Nancy existe en outre l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy (ENSarchitecture de Nancy) avec 650 étudiants (tous 2016).

La ICN Business School Nancy Metz qui compte quelque 2 200 étudiants dispose de deux campus, à Nancy et à Metz.

L’École Nationale d'Ingénieurs de Metz (ENIM, 1 100 étudiants) ainsi que le Georgia Institute of Technology GT-Lorraine avec 500 étudiants, l’École Supérieure d'Ingénieurs des Travaux de la Construction (ESITC) avec 250 étudiants et l’Institut Régional d'Administration de Metz (IRA) avec 140 étudiants sont également installés à Metz (tous 2016).  

Des écoles des beaux-arts sont établies à Nancy, l’École nationale supérieure d'art de Nancy (ENSA Nancy) avec 250 étudiants ainsi qu’à Metz et à Épinal, l’École Supérieure d’Art de Lorraine (ESAL). Cette école est née en 2011 de la fusion de l’École Supérieure d’Art de Metz Métropole (ESAL Metz) avec 140 et de l’École Supérieure d’Art d'Épinal (ESAL Epinal) avec 680 étudiants en 2016.

L’École Nationale Supérieure des Technologies et Industries du Bois (ENSTIB) avec 290 étudiants, installée à Épinal, est également une composante de l’Université de Lorraine.

Aussi l'Ecole supérieure du professorat et de l'éducation (ESPE Lorraine) avec 500 étudiants aux sites de Bar-le-Duc, Épinal, Metz, Sarreguemines et Nancy est intégrée dans l'Université de Lorraine.

Ecole des Beaux-Arts, Nancy
Photo : Ji-Elle

Sources


Ursak, V. 2007: Gegenüberstellung des französischen und des deutschen Hochschulsystems

Liens externes 


Conférence des Grandes Ecoles: Grandes Ecoles membres external link

Directory of top European Universities and Colleges external link

Ecole Nationale d'administration (ENA) external link 

Georgia Institute of Technology Georgia Tech-Lorraine external link

Grande Région : L’Enseignement Supérieur et la Recherche en Grande Région external link pdf

ICN Business School Nancy Metz external link

Informations- und Dokumentationszentrum für das Studium in Frankreich (CIDU) der französischen Botschaft in Berlin: Studieren in Frankreich external link

Institut d'Etudes Politiques de Paris "SciencesPo" external link

Institut National Polytechnique de Lorraine INPL external link

La Science à la Rencontre de l'École external link

Ministère des Affaires étrangères 2007: La France à la loupe - Das französische Bildungssystem external link pdf

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche external link

Ministère de l'éducation nationale: Infocentre external link

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche: Formations professionnelles external link

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche: Les publications external link

Quattropole external link

Université de la Grande-Région external link  

Université de la Grande-Région : L'université dans l'enseignement supérieur en France external link

Université de Lorraine external link

Ursak, V. 2007 : Gegenüberstellung des französischen und des deutschen Hochschulsystems external link